Techniques de FM

Quelques concours périodiques de résolution en un minimum de mouvements, de vitesse ou à l'aveugle. Participez !
Ligue Master Fewest moves Blindfold Speedcubing Speedcubing 2x2x2 Mega/Square-1/Clock Big cubes Pyraminx V-cube Tutoriel : Premoves et pseudoblocs, NISS
9 messages Page 1 sur 1
collins
Scotché au forum
Messages : 333
Enregistré le : sam. janv. 29, 2011 5:57 pm


Salut !

Je crée un nouveau tuto qui est constitué en grande partie de la traduction d'un tuto d'Arnaud van Galen sur speedsolving, et qui a été évoqué ici.

La plupart des techniques, astuces et conseils de FM (basiques ou plus avancés) y sont présentés, avec un exemple à chaque fois.

C'est parti :)

Blockbuilding :

Il s’agit typiquement de commencer non pas par former une croix mais par bâtir un bloc 2x2x3. Parfois on construit d’abord un bloc 2x2x2 que l’on étend ensuite à un bloc 2x2x3, d’autres fois on peut commencer par construire un bloc 1x2x3 puis y attacher un autre bloc 1x2x3 (formé de 3 centres et 2 arêtes, un bloc interne donc). Le gros avantage du blockbuilding est la grande liberté que l’on a pour construire le premier bloc 2x2x2 puis pour l’étendre à un 2x2x3 : 8 blocs 2x2x2 sont possibles, puis on peut étendre chacun d’eux dans 3 directions différentes, ce qui laisse beaucoup de choix.

Exemple (les mélanges sont effectués face blanche en haut et face verte en face) :

Scramble 1 : D2 U' R D' U2 L' D' R2 B F2 R2 B' F L' D' B2 F2 D' U B2 F' D2 B2 D2 L2

J’ai remarqué que 2 paires étaient déjà formées (jaune-rouge-bleu et vert-orange-jaune) ; après quelques essais j’ai réussi à construire un bloc 2x2x2 à partir de la deuxième (U2 R2 L F2) puis un bloc 2x2x3 (R B' R2 B' R). En ajoutant les mouvements B2 U2 on obtient une double x-cross (croix + 2 paires) en 11 mouvements. Mais ce début ne me satisfaisait pas car il ne menait pas à grand-chose de bon. En poussant un peu mes recherches j’ai constaté qu’insérer un mouvement B dans les premiers mouvements (remplacer U2 R2 par U2 R B R) formait une autre paire pouvant être utilisée pour former un bloc 1x2x3. Du coup j’ai construit l’autre bloc 1x2x3 (le bloc interne) et je les ai connectés par D2 L F2. Ce qui m’a donné un bloc 2x2x3 en 7 mouvements (U2 R B R D2 L F2). On obtient ainsi croix+2 paires en 8 mouvements en rajoutant un mouvement U2.

Keyhole :

Il est parfois utile d’utiliser un keyhole. Il s’agit de laisser un coin non résolu dans le premier étage et de s’en servir pour insérer les arêtes du deuxième étage en peu de mouvements. Ceci s’avère particulièrement efficace si l’on parvient à insérer une paire coin-arête.

Exemple :

On reprend le scramble 1 (D2 U' R D' U2 L' D' R2 B F2 R2 B' F L' D' B2 F2 D' U B2 F' D2 B2 D2 L2) et on applique U2 R B R D2 L F2 U2 pour construire tous les F2L sauf 2 paires.
On constate qu’insérer les paires une par une nécessiterait beaucoup de mouvements. Avec un keyhole seuls 5 mouvements sont nécessaires : F R B2 R' F'. On a ainsi construit les F2L en seulement 13 mouvements !

Full OLL, PLL et COLL :

Evidemment, plus on connaît d’algorithmes pour le dernier LL, mieux c’est. L’important est de connaître les algos optimaux et non les algos fingerfriendly et en 2-gen que l’on utilise en speed. Je connais 10 OLL, 6 PLL et aucune COLL ce qui pose problème parce que je suis obligé de setuper le LL pour tomber sur un cas que je connais.

Exemple :

Toujours sur le scramble 1 (D2 U' R D' U2 L' D' R2 B F2 R2 B' F L' D' B2 F2 D' U B2 F' D2 B2 D2 L2) avec le même début U2 R B R D2 L F2 U2 F R B2 R' F' :
On applique une OLL en 10 (x'y R' L2 D F D' F' L' F L' R) puis une PLL J en 11 (y2 B2 R' U' R B2 L' D L' D' L2 U).
Ce qui donne un total de 34 mouvements, mieux que les 37 que j’obtiendrais avec une fin plus compliquée.

Edge control / influencer le LL :

Une paire coin-arête paut être insérée de 3 façons différentes la plupart du temps. Il faut essayer chaque manière et observer le résultat. Les conséquences sur le LL (en particulier l’orientation des arêtes) peuvent être très importantes.

Exemple d'edge control (facile) :

Appliquer le mélange R' F R F'. On peut insérer la paire avec :
1) F R' F' R, ce qui oriente les 4 arêtes
2) U' F' U F, ce qui laisse 2 arêtes opposées désorientées
3) U2 F' U2 F, ce qui laisse 2 arêtes adjacentes désorientées.

Exemple où l'on influence le LL (plus difficile) :

On repart du scramble 1 (D2 U' R D' U2 L' D' R2 B F2 R2 B' F L' D' B2 F2 D' U B2 F' D2 B2 D2 L2) avec le début U2 R B R D2 L F2 U2 F.
Insérer la paire avec R B2 R' F' n’est pas mal, mais laisse 2 arêtes désorientées. On peut, à la place, influencer le LL et orienter plus d’arêtes avant d’insérer la paire, en faisant B' R B R' puis B2 R' U R U' F' (edge control). Cela coûte 5 mouvements de plus mais mène à une OLL courte (U' L' D' L U L' D L, 8 mouvements) puis à une PLL que je connais (R2 B' U D' R2 D U' B' R2 B', 10 mouvements).

Ecrivez votre solution sans rotations du cube !

Parfois on effectue un algorithme A, on tourne le cube puis on effectue un algorithme B. La fin de l’algo A pourrait s’annuler avec le début de l’algo B ; si vous écrivez votre solutions sans rotations ducube, cela est bien plus facile à repérer et corriger.

Exemple :

Scramble : R2 B2 R F R' B2 R F' R y F U R U' R' F'.

N’écrivez pas votre solution sous la forme F R U R' U' F' y' R' F R' B2 R F' R' B2 R2 (ce qui fait 15 mouvements) mais plutôt F R U R' U' F' F' L F' R2 F L' F' R2 F2 ce qui se corrige en F R U R' U' F2 L F' R2 F L' F' R2 F2 (14 mouvements).

Annulations :

C’est un conseil très proche du précédent. Il s’agit d’essayer de gagner des mouvements en fusionnant plusieurs étapes. Cela peut être fait par des moyens très nombreux. Ce qui suit n’en est qu’un aperçu.
On peut souvent exécuter des algorithmes de plusieurs façons, par exemple faire U2 R2 U2 R2 U2 R2 ou R2 U2 R2 U2 R2 U2 revient au même. Cependant si l’étape précédente se terminait par un U, appliquer l’algo commençant par U2 est un meilleur choix. De même si l’étape suivante commence par U, appliquer l’algo commençant par R2 est préférable.

Mélange inverse :

Si vous n’arrivez pas à trouver un bon départ, il peut être intéressant d’essayer de résoudre le mélange inverse. Cela signifie par exemple que U2 F D devient D' F' U2. Si vous trouvez une bonne solution pour ce mélange inverse, alors l’inverse de cette solution est solution du mélange initial. Cela peut paraître très étrange de le résoudre ainsi, mais vous avez ainsi deux chances de trouver un bon départ.

Exemple :

Scramble : L' B' L2 F B U R' B D' L2 B U' B2 U L U2 D2 L

On applique le mélange inverse : L' D2 U2 L' U' B2 U B' L2 D B' R U' B' F' L2 B L.
Si vous trouvez la solution suivante :
2x2x2 (7) : L F2 L' F U R' U2
2x2x3 (7) : L2 F2 D L' D2 F D
Croix + paire #3 (4) : L F L F
Paire #4 (5) : L2 D F' D' F
OLL (6) : B L D L' D' B'
PLL (10) : U' F U' B2 U F' U' B2 U2 L2
Alors votre solution au mélange initial est : (L2 U2 B2 U F U' B2 U F' U) (B D L D' L' B') (F' D F D' L2) (F' L' F' L') (D' F' D2 L D' F2 L2) (U2 R U' F' L F2 L').

Extension de la méthode :

Il est tout à fait possible d'appliquer cette méthode à n'importe quel moment de la résolution. A partir d'un mélange M on peut effectuer un début de résolution (D), puis chercher une solution S au mélange constitué de l'inverse de (MD) ; la solution finale au mélange M est alors DS'. En particulier, si vous trouvez un début intéressant (résolution des F2L par exemple) mais que la suite ne vous inspire pas, vous pouvez appliquer cette méthode et essayer de résoudre l'inverse du LL. Cette technique est appelée NISS (pour Normal-Inverse Scramble Switch).
Il est même possible de passer au mélange inverse, de résoudre quelques pièces, puis de repasser au mélange normal, et ainsi de suite.

Insertions :

Il s’agit probablement de la technique la plus avancée. Maîtriser des notions de blind peut s’avérer utile pour comprendre cette technique.
Il est parfois préférable d’effectuer un 3-cycle d’arêtes ou de coins au milieu de la résolution plutôt qu’à la fin. Un 3-cycle d’arêtes nécessite 9 mouvements quand elles sont sur le même étage et bien orientées (PLL), et parfois même plus si ce n’est pas le cas. Mais si elles sont sur la même tranche centrale, le 3-cycle peut souvent être résolu en 6 mouvements.

Exemple :

Scramble : L' B' L2 F B U R' B D' L2 B U' B2 U L U2 D2 L

Croix (9) : R2 U' R' B' L U L' D' U2
2 premières paires (3) : B2 L B2
3ème paire (4) : D F D F'
5 derniers coins (7) : D2 L' D L D2 L' D'

Comme vous pouvez le voir, tous les coins sont résolus et il reste 5 arêtes à résoudre. Placez des stickers numérotés sur le premier sticker des pièces suivantes :
1 = jaune-rouge
2 = jaune-bleu
3 = jaune-vert
4 = jaune-orange
5 = vert-orange
Cette liste constitue l’ordre du cycle. La pièce 1 doit aller à l’emplacement de la pièce 2, la 2 à celui de la 3, la 3 à celui de la 4, la 4 à celui de la 5, et la 5 à celui de la 1.
Ensuite, appliquez le scramble au cube résolu. Effectuez votre résolution et guettez une situation où 3 stickers ayant des numéros consécutifs se retrouvent sur la même tranche interne ou sur la même face (permutation) et sont sur la même face ou sur des faces opposées (orientation). Si vous trouvez une telle situation, vous pouvez appliquer l’algo qui cycle ces pièces. Avec un peu de chance vous obtiendrez en plus des annulations au début ou à la fin du cycle.

Si vous faites bien attention, vous vous apercevrez qu’après les 6 premiers mouvements (R2 U' R' B' L U) les pièces 1, 2 et 3 sont sur la tranche S, avec la bonne orientation. Elles peuvent être cyclées en 6 mouvements (D2 F B' L2 F' B) ce qui fournit la solution suivante :
Croix, partie 1 (6) : R2 U' R' B' L U
Insertion du premier cycle d’arêtes (6) : D2 F B' L2 F' B
Croix, partie 2 (3) : L' D' U2
2 premières paires (3) : B2 L B2
3ème paire (4) : D F D F'
5 derniers coins (7) : D2 L' D L D2 L' D'

A présent seules les pièces 3, 4 and 5 ne sont pas résolues.
Un bon moment pour insérer un cycle qui résout les pièces 3, 4 et 5 est juste avant la résolution des 5 derniers coins, car à ce moment les pièces en question sont toutes sur la face D, avec la bonne orientation. Elles peuvent résolues par un cycle en 9 mouvements (B2 D' L R' B2 R L' D' B2).

La solution finale est donc :
Croix, partie 1 (6) : R2 U' R' B' L U
Insertion du premier cycle d’arêtes (6) : D2 F B' L2 F' B
Croix, partie 2 (3) : L' D' U2
2 premières paires (3) : B2 L B2
3ème paire (4) : D F D F'
Insertion du deuxième cycle d’arêtes (9) : B2 D' L R' B2 R L' D' B2
5 derniers coins (7) : D2 L' D L D2 L' D'

Premoves et pseudo-blocs :

C'est également une technique très utile et très employée en FM.
Il s'agit de tirer parti du fait que l'on parvient parfois à former des blocs ou des paires en très peu de coups, mais dont les couleurs ne se correspondent pas forcément.
Ici je vais me contenter de vous renvoyer au très bon tuto de cyril à ce sujet.

Pour finir :

Ne croyez pas que ces scrambles sont chanceux ou préparés, et que de tels scrambles n’apparaissent jamais dans la réalité.
Le scramble 1 (D2 U' R D' U2 L' D' R2 B F2 R2 B' F L' D' B2 F2 D' U B2 F' D2 B2 D2 L2) était le premier scramble au Polish Open 2007.
Le scramble 2 (L' B' L2 F B U R' B D' L2 B U' B2 U L U2 D2 L) était ma solution à la session 32 du chalenge hebdomadaire 2007.
Modifié en dernier par collins le mer. févr. 22, 2012 11:03 pm, modifié 1 fois.
MrChamo
Passe sa journée ici. Et dort ici, aussi
Messages : 717
Enregistré le : sam. janv. 02, 2010 9:04 pm


J'ai pas tout lu mais ça me semble être une base intéressante pour les débutants en FM et il semble également que tu l'as bien traduit. Donc bon travail.

Après, en ajout, on pourrait faire remarquer que plutôt que d'inverser le mélange on peut inverser la solution à n'importe quelle étape puis revenir au mélange à l'endroit ou encore n'inverser que le LL, ce que j'ai souvent utilisé après avoir trouvé de très bons deux premiers étages.

L'autre technique de base qui a mon avis est absente est le "premove" et ce qui va avec, j'entends par la la possibilité de former des blocs ou même des paires avec des couleurs qui ne coïncidences pas avec le reste des pièces résolues avant de les remettre en place à la fin. Comme pour l'astuce d'inverser, il est important de comprendre que ça peut marcher à n'importe quel moment et avec n'importe quel nombre de pièces pour bien s'en servir.
collins
Scotché au forum
Messages : 333
Enregistré le : sam. janv. 29, 2011 5:57 pm


Tout à fait d'accord, je me suis contenté pour le moment de traduire l'article mais je m'étais aussi fait la réflexion pour les prémoves et pour l'inversion (NISS). Je vais arranger ça !
Hippolyte!!!
Scrolleur frénétique & Human WCA database
Messages : 6508
Enregistré le : jeu. juin 19, 2008 4:49 pm


Ça c'est déjà dans le tuto de Cyril. :wink:
(il faudrait juste rajouter comme l'a fait remarqué MrChamo qu'on peut utiliser ces deux astuces à n'importe quel moment)
Pyjam
VIP au club des 1000
Messages : 1370
Enregistré le : jeu. nov. 11, 2010 9:23 pm


MrChamo a écrit :
Après, en ajout, on pourrait faire remarquer que plutôt que d'inverser le mélange on peut inverser la solution à n'importe quelle étape puis revenir au mélange à l'endroit ou encore n'inverser que le LL, ce que j'ai souvent utilisé après avoir trouvé de très bons deux premiers étages.
Je n'ai pas tout compris. Pourrais-tu expliquer un peu ce passage, stp ?
Hippolyte!!!
Scrolleur frénétique & Human WCA database
Messages : 6508
Enregistré le : jeu. juin 19, 2008 4:49 pm


C'est le principe de NISS, qui n'est pas totalement expliqué par le coup du mélange inverse (il n'est pas dit sur la page de Cyril qu'on peut inverser le début de solution puis le mélange pour avoir sa fin, voire même fractionner encore plus).
la-chose
Icône nationale
Messages : 6240
Enregistré le : sam. juin 28, 2008 1:08 am


Si tu as un LL moche, tu fais inverse de ta solution puis inverse du mélange et ça te donne un nouveau LL. Et ça peut se faire à n'importe quelle autre étape.

Edit : Hippolyte a posté entre temps
Pyjam
VIP au club des 1000
Messages : 1370
Enregistré le : jeu. nov. 11, 2010 9:23 pm


Ah d'accord, il faut donc bien inverser le mélange comme je le pensais.
MrChamo a écrit : ...plutôt que d'inverser le mélange on peut inverser la solution...

En fait, on inverse bien les deux.

On utilise l'inverse de la solution en prémove de l'inverse du mélange. Nous sommes d'accord, je suppose.
MrChamo
Passe sa journée ici. Et dort ici, aussi
Messages : 717
Enregistré le : sam. janv. 02, 2010 9:04 pm


Pyjam a écrit :
Ah d'accord, il faut donc bien inverser le mélange comme je le pensais.
MrChamo a écrit : ...plutôt que d'inverser le mélange on peut inverser la solution...

En fait, on inverse bien les deux.
Non, en fait ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, je ne tenté pas là d'expliquer de quel façon procéder. Je voulais dire que c'est un concept à comprendre, le bout que tu as découpé tout seul n'a pas de sens, il fallait bien prendre le tout :
plutôt que d'inverser le mélange on peut inverser la solution à n'importe quelle étape puis revenir au mélange à l'endroit
Si je suis motivé j'édit avec un exemple qui illustre le fait que tu peux t'amuser à inverser n'importe quoi au milieu et revenir dans l'autre sens.
9 messages Page 1 sur 1