La méthode de Ryan Heise

Discussions relatives aux méthodes spécifiques de speedcubing (Fridrich, Petrus, Fish, ...)
COLL | PLL | OLL | F2L | 1ère croix | PLL OH | Ryan Heise
17 messages Page 1 sur 2
Near
Traîne ici, comme d'hab'
Messages : 244
Enregistré le : lun. mai 11, 2009 11:15 am


Il n'existe aucune explication de la méthode Heise en français sur le Web (à ma connaissance), c'est pourquoi j'ai décidé de la faire ici.
Ça m'a pris pas mal de temps mais je pense que ça en vaut la peine car cette méthode est trop peu connue alors qu'elle est très intéressante.

Voir aussi le site original de Heise (en anglais) : http://www.ryanheise.com/cube/heise_method.html

Le principe de la méthode Heise qu'il ne faut surtout pas bafouer, c'est qu'elle permet de résoudre le cube sans aucune séquence apprise par coeur. Et malgré ce handicap, le nombre moyen de mouvements dans le cadre d'une résolution rapide est aux alentours de 45 HTM (contre 60 HTM pour Fridrich il me semble et 55 pour Petrus si on se débrouille bien).
Bon, ne rêvez pas trop, la méthode est très efficace pour le FM (surtout le Live FM), mais en speed elle a tendance à ramer un peu du fait de son repérage bien pourri. Il est quand même possible de faire sub20 avec la méthode telle qu'elle est actuellement (et peut-être sub15 en la systématisant un peu).

J'ai choisi de ne pas montrer la méthode dans sa totalité mais seulement la fin. Pourquoi ?
Parce que le début de la méthode étant largement inspiré de la méthode Petrus, il m'intéresse beaucoup moins. Le début de la méthode Heise permet de faire moins de mouvements mais elle a un repérage trop difficile en speedcubing et demande parfois des regrips.
En démarrant à la manière de Lars Petrus, le nombre de HTM pour résoudre le cube monte à 50 mais le repérage est bien meilleur (tout ce que je viens de dire tient de mes estimations personnelles, je peux bien évidemment me tromper).

Quelque soit la méthode employée, vous devez donc savoir faire ceci avant de continuer :
x4y4
Si vous ne savez pas comment faire, dirigez-vous vers la méthode Petrus expliquée sur Francocube. Ou sinon, j'explique le début de la méthode Heise dans le post suivant.

Bien, trêve de bavardages, commençons.

Quand vous résolvez un Rubik's Cube, les dernières pièces sont les plus dures à résoudre, car on ne peut rien faire sans casser le reste du cube. Dans la plupart des méthodes, on utilise des séquences apprises par coeur pour simplifier cette tâche. En Heise, cela nous est interdit. Ryan Heise a donc pensé à résoudre les dernières pièces grâce à un commutateur. Il a décidé de laisser trois coins pour la fin pour les résoudre d'un 3-cycle. A partir de la position de l'applet précédent nous devons donc résoudre deux coins et cinq arêtes pour qu'il ne reste que trois coins.
Il y a en gros deux méthodes pour cela :
La première est maîtrisée assez facilement, mais est peu efficace.
La deuxième est plus efficace, mais est aussi plus complexe.
Je vous conseille de commencer par la première puis d'attendre de bien la maîtriser pour passer à la deuxième.

Stratégie I : le placement des arêtes suivi du placement des coins

Le principe est expliqué dans le titre.
Le problème avec cette technique, c'est que résoudre deux coins sans toucher aux arêtes est assez laborieux. Cependant cette technique est plus simple que la précédente, donc nous allons commencer par celle-ci.

1) Placement des arêtes

C'est le plus simple, et le plus intuitif. Vous devez placer les arêtes, ce qui est possible en utilisant uniquement des mouvements des faces R et U.
Il n'y a pas de méthode particulière ici, il faut juste réfléchir. Juste un exemple pour la route :
2) Placement des coins

Cette étape n'est pas trop difficile, mais elle est laborieuse (je fais allusion au nombre de mouvements).
Nous allons placer les deux coins l'un après l'autre grâce aux 3-cycles. Une page sur Francocube explique les commutateurs donc je ne vais pas réexpliquer le principe ici.
Voici un exemple de résolution des deux coins, l'un après l'autre :
Parfois, il est possible de résoudre les deux coins ensemble, d'un seul 3-cycle :

Voilà, je n'ai pas donné beaucoup d'explications, mais c'est en cherchant par vous-même que vous trouverez petit à petit les meilleures solutions. D'ailleurs cette stratégie est relativement facile.

Stratégie II : Formation de paires

Cette méthode est bien plus complexe.
Pour vous donner une idée, maîtriser cette étape prend environ 5 fois plus de temps que de maîtriser les F2L de Fridrich...
Mais ça vaut le coup, car elle est plus efficace que la précédente. Allez, courage !
Le principe est de former deux paires coin-arête. Ainsi nous n'aurons plus que trois arêtes à placer.

1) Formation de deux paires

C'est l'étape la plus facile. Former deux paires, n'importe lesquelles est assez aisé (par contre le faire rapidement en speed demande pas mal d'entraînement).
Encore une fois, c'est complétement intuitif, rien à connaître de particulier, il faut juste réfléchir.
Voilà un petit exemple :
Quelque chose d'important : vous ne devez surtout pas utiliser des mouvements de la face F sous peine de désorienter les arêtes...
A part ça, rien de compliqué, il faut s'entraîner.

2) Placer les trois arêtes restantes

On y arrive enfin. L'étape la plus difficile.
Mais aussi la plus intéressante techniquement. :D
La difficulté est évidemment de ne pas casser les deux paires précédemment formées. Pour cela, on va mettre en œuvre plusieurs techniques, où vous allez devoir faire appel à votre imagination, votre ingéniosité et votre intuition !
De base, il y a trois cas de configuration des paires.

Position S
Position S'
Position H
a) Résoudre la position S

Puisqu'il ne reste plus que trois arêtes à placer, on ne peut rencontrer que 2 cas généraux possibles :
  • Les trois arêtes sont mal placées
  • Deux arêtes seulement sont mal placées
Vous pouvez toujours résoudre le premier cas grâce à un 3-cycle d'arêtes.
Par exemple :
Le deuxième cas est plus tordu.
On va peut-être devoir utiliser d'autres techniques.

En général, on peut grâce à des mouvements des faces R et U nous mettre dans une configuration favorable au 3-cycle. C'est la méthode que j'utilise le plus souvent, et même si parfois il y a mieux en nombre de mouvements c'est une bonne solution car le repérage est aisé et automatique.
Sinon, on est parfois obligé d'exécuter deux 3-cycles pour résoudre certains cas.
Une des techniques que j'utilise le plus aussi est l'utilisation de la face L pour protéger une paire.
Regardez cet exemple pour mieux comprendre :
Beaucoup de cas peuvent être résolus grâce à cette technique.
Il y a encore une technique que je voulais vous montrer, c'est le set-up F2.
Après un mouvement F2, on peut échanger des arêtes avec des mouvements des faces L et U, puis refaire un F2 à la fin.
b) Résoudre la position H

Dans cette position, beaucoup de cas peuvent être résolus en utilisant uniquement les faces R et U.
Sinon, l'utilisation de la face L est parfois intéressante.
Mais contrairement au cas précédent, ce n'est pas la face L qui va protéger une paire, c'est souvent la face R qui s'en chargera.
Voilà un exemple :
Et notre bon vieux 3-cycle peut toujours nous aider de temps en temps...

c) Résoudre la position S'

Parfois vous avez de la chance et vous pouvez résoudre le cas en [R, U]. Mais c'est parfois seulement.
Ryan Heise nous propose de résoudre le cas en mettant une paire en UBR puis en faisant un set-up R pour se retrouver dans le cas S. Niveau repérage, c'est assez mauvais il faut l'avouer.
C'est pour cela que je vous conseille, dans l'étape de formation des paires, de faire en sorte d'avoir au moins une paire dans l'autre sens, pour éviter ce cas pourri...
Voilà quand même un exemple :
Et bien sûr, il est parfois possible d'utiliser la face L, mais pour préserver une paire il vous faudra faire L et non L'.


Finir le cube


Il ne nous reste maintenant plus que 3 coins à résoudre sur le cube.
Vous pouvez facilement les résoudre grâce à un commutateur.
Je n'en dis pas plus, c'est expliqué comment faire sur Francocube et à plein d'autres endroits sur le forum.



Nous avons finalement fini notre cube grâce à la méthode de Ryan Heise ! :D
N'hésitez pas à l'utiliser !
Et si vous ne souhaitez pas l'utiliser en speedcubing, essayez-la en Fewest Move, elle en vaut la peine.

N'hésitez pas aussi à me faire part de vos remarques, et si vous trouvez des erreurs (même une simple petite faute d'orthographe), merci de me les signaler.
Modifié en dernier par Near le ven. juin 05, 2009 4:08 pm, modifié 2 fois.
Near
Traîne ici, comme d'hab'
Messages : 244
Enregistré le : lun. mai 11, 2009 11:15 am


J'étais un peu déçu de ne pas avoir de réponses, mais je viens de voir que mon sujet a été ajouté aux incontournables, donc ça m'a plutôt encouragé ! :D
Alors soyons fous : je vais maintenant expliquer le début de la méthode Heise. :oui:
J'aurais pu éditer mon premier post, pour avoir le début au début, mais j'ai fais le choix de garder cet ordre-là. En fait, je conseille aux gens qui veulent apprendre la méthode Heise de commencer par le début en Petrus, puis d'attendre de bien connaître la fin de la méthode Heise avant d'entamer le début.
Arf, je viens de me rendre compte que ma phrase est un peu embrouillée... Je répète donc.
Vous voulez apprendre la méthode Heise ? Avant cela, apprenez les 4 premières étapes de la méthode Petrus. Ensuite, apprenez à finir votre cube avec la méthode Heise, et enfin, quand vous connaîtrez bien tout ça, vous pourrez apprendre à faire le début de votre cube en Heise au lieu de le faire en Petrus (je ne vous le conseille pas en speedcubing).

L'intérêt avec la méthode Heise, c'est que nous allons avoir beaucoup plus de choix quant à la construction des blocs (donc plus de cas faciles). Ensuite, on réorganise ces blocs, mais sans perdre de temps, puisqu'on en profite pour orienter les arêtes ! :D
J'estime que l'on gagne environ 5 mouvements en moyenne sur une Petrus classique. Ça vaut le coup en Fewest Moves !

Etape 1 : Construction des blocs

A) Construction d'un premier bloc

Bon, c'est parti, il nous faut construire un premier bloc.
Ce sera un bloc 1x2x2, comme cela :
C'est quand même très simple, il faut le dire. Je ne connais pas le nombre de mouvements moyen pour résoudre cette étape, mais en color neutral ça doit être environ 3 (au pire 4) je pense (il y a quand même 24 possiblités de blocs différents !).
Juste quelques exemples, parce que les exemples valent mieux que des explications :
B) Construction d'un deuxième bloc

Ici, alors que Lars Petrus ne vous laisse qu'une seule possiblité pour construire ce bloc, Heise vous donne le choix entre 4 blocs différents.
En fait ce bloc-là est tout petit, ce n'est même pas un vrai bloc c'est juste une arête entre deux centres... Ça devrait ressembler à ça :
Vous pouvez construire n'importe quel bloc de la tranche centrale parallèle au premier bloc construit. Ensuite, il vaut mieux aligner les deux blocs, pour former un pseudo-bloc 2x2x2 :
Voilà, vous êtes prêt pour former le troisième bloc.
Notez que même en speedcubing, cette étape peut largement être fusionnée avec la précédente. Pendant les 15 secondes de préinspection, vous avez le temps de prévoir...

C) Construction d'un troisième bloc

Nous allons ajouter encore un bloc 1x2x2.
Faites attention, vous ne devez au total n'utiliser que cinq couleurs différentes (pour laisser une face de libre). Je ne vous dis pas le nombre de fois que je me suis fait avoir avec ça ! :mrgreen:
Malgré cela, il vous reste encore pas mal de choix.
Vous devez arriver à quelque chose comme ça :
C'est toujours le même principe, hein. Il "suffit" de construire un bloc puis de l'aligner aux précédents pour former ici un pseudo-bloc 3x2x2. Tout se fait intuitivement.

D) Construction d'un quatrième bloc

Non, on n'en a pas marre ! :P
Ça se passe d'explications (à part qu'il faut toujours penser à n'utiliser au total que cinq couleurs) :
Vous devriez avoir 4 blocs.


Etape 2 : Restitution des blocs et orientation des arêtes

Vous l'avez remarqué j'espère, vos blocs ne sont pas (tous) à la bonne place.
On va placer les blocs et en profiter pour orienter les arêtes en même temps.
Vous devez arriver à ça :
C'est assez intuitif encore une fois, juste quelques exemples devrait faire l'affaire :
Hé bien voilà, nous avons fini ! :D
Rapellez-vous que cette méthode est excellente en FM, mais moins bonne en speed.

Je posterai plus tard quelques résolutions en Heise commentées.
Near
Traîne ici, comme d'hab'
Messages : 244
Enregistré le : lun. mai 11, 2009 11:15 am


SOLUTIONS COMMENTÉES

Voilà donc quelques résolutions de cube expliquées étape par étape.
J'insiste sur le fait que ces solutions ne sont pas du tout optimisées, elles sont telles que je les aurais faites en speedcubing.

Solution n°1

Mélange : D' F U L2 F' R D L B' U B D' F' L D2 B U2 F
Solution :
x F2 R F' L' 1er bloc
R U' 2ème bloc (évident)
D' R D2 R2 L' B' R L D2 3ème bloc, je me suis mal débrouillé faut avouer...
y' L2 U' R U' R' U' 4ème bloc, une paire de bien formée pour mon plus grand bonheur
z y U F' U' F U R U R' U Ici, technique à connaître : comme les arêtes sont mal orientées alors que tous les blocs sont placés, on les oriente en même temps qu'on les place. C'est largement faisable même en speed.
L F' L' B L F L' B' 3-cycle
U2 L D' L' F' D' F U2 F' D F L D L' Pas de chance, il faut faire un commutateur d'orientation.
Modifié en dernier par Near le ven. juin 05, 2009 3:57 pm, modifié 1 fois.
Mr0.
Sexy délégué
Messages : 2646
Enregistré le : jeu. avr. 03, 2008 8:38 pm


Near a écrit :
J'étais un peu déçu de ne pas avoir de réponses[..]
C'est bien expliqué, il n'y a rien a dire à part ça!
Piercy
Dicomaniaque
Messages : 2407
Enregistré le : mar. mai 29, 2007 4:08 pm


Un lien a été ajouté dans les incontournables. Un gage de qualité, c'est certain.
cyril
Helvète Underground
Messages : 3785
Enregistré le : jeu. juin 30, 2005 10:13 am


C'est pas parce qu'on disait rien qu'on n'appréciait pas :wink:
Merci d'avoir pris le temps ... les incontournables ne sont qu'un début pour des posts de cette qualité :smt023:
Near
Traîne ici, comme d'hab'
Messages : 244
Enregistré le : lun. mai 11, 2009 11:15 am


Merci pour vos encouragements.
Je viens d'ajouter une solution commentée.
Spols
Le belge du Magic
Messages : 4898
Enregistré le : jeu. août 18, 2005 2:44 pm


Pour son utilisation en FM, je me demande si on y gagne par rapport à une utilisation massive de prémove

Qu'en pense tu, Qu'en pensez vous ?
Near
Traîne ici, comme d'hab'
Messages : 244
Enregistré le : lun. mai 11, 2009 11:15 am


On y gagne, car les premove te font perdre des mouvements.
Heise, c'est comme du premove, mais en plus on profite des mouvements supplémentaires pour orienter les arêtes. :smt023:
Et en Live FM, où il n'est pas question de premove, l'avantage est encore plus grand.
gabsad
J'apprends à écrire
Messages : 178
Enregistré le : mer. mai 27, 2009 10:11 pm


Quel est ton temps avec cette méthode?
Near
Traîne ici, comme d'hab'
Messages : 244
Enregistré le : lun. mai 11, 2009 11:15 am


Je ne pratique pas le speedcubing.
Mais je peux t'assurer que le sub20 est possible avec.
deadalnix
Unix Cube
Messages : 7316
Enregistré le : sam. nov. 11, 2006 10:44 pm


Le speed n'est pas le principal intérêt de cette méthode, mais en effet, on peut faire sub20 avec.
PhoeniX
Passe sa journée ici. Et dort ici, aussi
Messages : 599
Enregistré le : mer. mars 26, 2008 5:32 pm


En revanche, ça doit être très intéressant de pratiquer cette méthode dans une optique de meilleure compréhension du cube.
maxetcie
Commence à se plaire ici
Messages : 38
Enregistré le : mer. juil. 01, 2009 8:42 pm


C'est réellement une méthode très interressante.Par contre,je suis déçu de pas avoir découvert cette méthode avant...
Nostra
Tendinites cubeur
Messages : 2892
Enregistré le : mer. juin 27, 2007 9:11 pm


Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre
17 messages Page 1 sur 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité