questions sur M2/R2 (oui encore)

Discussions spécifiques aux méthodes blindfolded (résolution à l'aveugle)
Techniques de mémorisation | Blindfold : Choisir sa méthode | Notation blindfolded | Orienter en blindfolded
3 messages Page 1 sur 1
Antarès
Traîne ici, comme d'hab'
Messages : 245
Enregistré le : ven. juil. 03, 2015 8:36 pm


déjà bonsoir à tous :smt023:
donc je me lance dans la méthode M2 /R2 de blind, après avoir appris le 3-cycles classique (avg vers 3 et quelques)
Néanmoins j'ai des interrogations sur certaines parties de la méthode : (et j'ai vérifié préalablement dans les anciens posts j'ai rien trouvé)

-déjà, chaque algo comporte un M2 ou un R2 , ce qui inverse à chaque fois la M slice ou la R slice. Ne serait-il pas plus simple de rajouter M2 (ou R2) à la fin de chaque algo pour retrouver l'état initial de la M slice (R slice)? Ça ne simplifierait un peu pas la mémo?

-Ensuite, en admettant qu'on ai fini un cycle d'arêtes, comment passe-t-on au suivant? parce que j'ai vu ça:
stefan pochmann a écrit :
If there's another cycle when I'm done with one, I break into the new one just like with my older method, choosing a target with a fast algorithm (usually M2 or R2).
sur le site de pochmann. Mais si on a la M slice entièrement résolue, que prend-on comme buffer? On fait un D ou un D' en set-up?(car buffer en DF)

voilà j'espère que mes questions sont claires :)
Cubeur-manchot
VIP au club des 1000
Messages : 2999
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2014 5:16 pm


Antarès a écrit :
déjà, chaque algo comporte un M2 ou un R2 , ce qui inverse à chaque fois la M slice ou la R slice. Ne serait-il pas plus simple de rajouter M2 (ou R2) à la fin de chaque algo pour retrouver l'état initial de la M slice (R slice)? Ça ne simplifierait un peu pas la mémo?
En M2 tu fais [setup M2 setup']. Cet algo envoie la pièce du buffer sur ta cible, et récupère la cible, mais pas que. Tu as remarqué qu'en faisant [setup M2 setup' M2'], tu fais un commutateur. Ce commutateur est un 3-cycle (buffer -> cible -> UB). En faisant ça, tu récupères dans ton buffer la pièce qui était en UB, et tu récupères la pièce de ta cible en UB. Ainsi, tu récupères ta cible dans ton buffer 1 tour après, et pas tout de suite. Tu me diras : c'est pas grave, c'est comme si je résolvais deux parties séparées du cube en alternant l'un puis l'autre une fois sur deux. Tu as raison, mais essayes-en quelques uns : pas besoin de mémoriser, note juste ce que tu as à retenir, puis exécute avec le papier, tu vas te rendre compte vite de la complexité :oui:
Conclusion : c'était une très bonne idée, mais c'est vachement plus compliqué en fait !
Je ne connais pas R2 mais le principe, et donc le problème aussi, est le même :wink:
Antarès a écrit :
Merci d'avoir posé cette question, la réponse me servira aussi :D
Juli3n
Né sur ce forum
Messages : 164
Enregistré le : mar. sept. 09, 2008 7:43 pm


Antarès a écrit :
-déjà, chaque algo comporte un M2 ou un R2 , ce qui inverse à chaque fois la M slice ou la R slice. Ne serait-il pas plus simple de rajouter M2 (ou R2) à la fin de chaque algo pour retrouver l'état initial de la M slice (R slice)? Ça ne simplifierait un peu pas la mémo?
Non comme l'a dit Cubeur-manchot ça ferait un 3-cycle mais qui aurait toujours UB à la fin.

De plus si UB est déjà résolue si tu fais un M2 de plus à la fin de ton algo, tu te retrouvera avec ton arête UB dans ton buffer (DF) et pour résoudre cette arête il faut faire M2. Donc si tu fait ce que tu dis et rajoute un M2 après tu te retrouvera avec ton arrête UB dans ton buffer (DF) et pour résoudre cette arête il faut faire M2.
Donc si tu fait ce que tu dis et rajoute un M2 après tu te retrouvera avec ton arête UB dans ton buffer (DF) et pour résoudre cette arête il faut faire M2. Donc si tu fait ce que tu dis et rajoute un M2 après tu te retrouvera avec ton arête UB dans ton buffer (DF) et pour résoudre cette arête il faut faire M2. Donc si tu fait ce que tu dis et rajoute un M2 après tu te retrouvera avec ton arête UB dans ton buffer (DF) et pour résoudre cette arête il faut faire M2. Donc si tu fait ce que tu dis et rajoute un M2 après tu te retrouvera avec ton arête UB dans ton buffer (DF) et pour résoudre cette arête il faut faire M2. Donc si tu fait ce que tu dis et rajoute un M2 après tu te retrouvera avec ton arête UB dans ton buffer (DF) et pour résoudre cette arête il faut faire M2. ... etc
Du coup tu peux essayer, mais ça risque de te prendre un petit moment ! Puis ça ne simplifierait pas la mémo. La mémorisation se fait comme en 3-cycles (Juste qu'il faut prendre en compte l'orientation si jamais ta méthode de 3-cycles orientait et permutait séparément)

Antarès a écrit :
-Ensuite, en admettant qu'on ai fini un cycle d'arêtes, comment passe-t-on au suivant? parce que j'ai vu ça:
stefan pochmann a écrit :
If there's another cycle when I'm done with one, I break into the new one just like with my older method, choosing a target with a fast algorithm (usually M2 or R2).
sur le site de pochmann. Mais si on a la M slice entièrement résolue, que prend-on comme buffer? On fait un D ou un D' en set-up?(car buffer en DF)

Si UB est résolue (qui se résout rapidement avec M2 :wink: ) tu peux commencer un nouveau cycle avec n'importe quelle arête non résolue ça marchera. Mais de manière générale choisis toujours les mêmes pour éviter de trop réfléchir et choisis quelque chose qui se résout rapidement/facilement. (Personnellement je choisis UB, si déjà résolue je choisis UL et si jamais elle est aussi résolue je choisis UR)
3 messages Page 1 sur 1