Nouvelle méthode de speed ?

Discussions relatives aux méthodes spécifiques de speedcubing (Fridrich, Petrus, Fish, ...)
COLL | PLL | OLL | F2L | 1ère croix | PLL OH | Ryan Heise
5 messages Page 1 sur 1
Lukas Zerghi
Bavard intarissable
Messages : 53
Inscription : mar. avr. 18, 2017 4:13 pm


Salut, il y a quelques jours, en bidouillant sur mon cube, je pense avoir trouvé une méthode efficace. En cherchant un peu, j'ai remarqué que les premières étapes s'apparentent à certaines méthodes "Francisco" comme Quadrangular Francisco. Mais j'ai trouvé d'autres moyens pour placer certaines pièces et j'ai trouvé aussi des étapes finales sont différentes, originales et plus rapides (mais pas tellement au niveau du nombre d'algos). Pour chaque étape, je peux présenter plusieurs techniques différentes. J'éditerais éventuellement ce post pour y apporter des modifications et pour le compléter.

Étape 1 : Le rectangle

Dans cette première étape, le but est de réaliser un "rectangle" (je reprends le terme utilisé dans la méthode Quadrangular Francisco), c'est-à-dire un bloc 1x2x3 (comme en Roux) sur votre face de référence (vous construisez ainsi 2/3 de la première couronne). Si c'est la face blanche, vous pourrez construire un bloc blanc/bleu/orange/rouge ou blanc/orange/vert/bleu ou blanc/vert/rouge/orange ou blanc/rouge/bleu/vert (schéma BOY). Cette face doit être en bas.
Un cubeur débutant peut placer les 3 arêtes puis les 2 coins un par un, mais pour être optimisé, il vaut mieux faire du blockbuilding vu la grande liberté de mouvements en début de résolution. Avec de l'entraînement, il est possible de créer ce bloc en 6 à 8 mouvements.

Étape 2 : E-slice + Orientation des arêtes

Dans cette seconde étape, nous allons placer les arêtes de la deuxième couronne tout en orientant toutes les autres arêtes. Pour cela, nous allons jouer sur le fait qu'on peut déplacer le bloc sur la face du bas à l'aide de mouvements D, D' et D2 pour profiter de la liberté de mouvements permise par le tiers de face (2 coins et 1 arête) non résolu. On peut aussi faire des mouvements u, u' et u2, ce qui revient au même.
Par exemple, on peut faire F pour orienter une arête, D pour décaler/protéger le bloc, R2 pour mettre l'arête dans son emplacement sur E. On peut aussi insérer une arête, par exemple en R' U R.
On oriente les arêtes en plaçant la ou les dernière(s) arête(s) de E.
On peut réaliser tout ça de manière assez intuitive. Quelques exemples suivent :
https://alg.cubing.net/?setup=x2_y-_F2_ ... r%C3%AAtes
https://alg.cubing.net/?setup=x2_y_D2_R ... r%C3%AAtes
Je rajouterai sûrement d'autres exemples, ainsi que des cas pour la/les dernière(s) arête(s) + Eo et des raccourcis.

Étape 3 : End of the First Layer (EFL)

Ah, ici on va commencer à toucher aux algorithmes ! Dans cette troisième étape, nous allons terminer la première couronne du cube en plaçant les 3 dernières pièces de celle-ci qui sont 2 coins et 1 arête. Il faut pour cela utiliser un petit algorithme qui permet de résoudre cela en une seule étape pour ne pas perdre de temps. Seulement voilà, même en ayant orienté toutes les arêtes (donc forcément DF), et par conséquent réduit le nombre de cas pour l'étape actuelle, il reste quand même pas moins de 405 cas (en comptant le skip), donc 404 algorithmes. Mais ceux-ci ne sont pas très longs et sont en R, U, D, F. Je suis en train de les générer avec Cube Explorer. Je les classe en fonction du placement de l'arête (en DF ou sur U), puis en fonction du placement et de l'orientation des coins. Une approche en 2 étapes (DFL puis DFR+DF), bien moins efficace au niveau du temps et des mouvements, ne nécessite que 28 algorithmes. Vous pouvez utiliser cette stratégie avant d'attaquer le set entier.
Remarque : les algorithmes conservent l'orientation des arêtes.

Algorithmes.

1) Arête en DF.
Coin DFR en UFR. Coin DFR en DFL. Coin DFR en DFR.
2) Arête en UF.
Coin DFR en UFR. Coin DFR en UFL. Coin DFR en UBL. Coin DFR en UBR. Coin DFR en DFL. Coin DFR en DFR.
Le reste à venir. Patience.

Étape 4 : La dernière couronne

Dans cette quatrième et dernière étape, on résout la dernière couronne du cube. Comme les arêtes ont été orientées dans l'étape 2 et que cette orientation a été conservée dans l'étape 3, on aura forcément une croix avec les 4 arêtes bien orientées sur la face U. On utilise donc les ZBLL pour terminer le cube en une étape, ce qui nous donne 494 cas (en comptant le skip), donc 493 algorithmes. On peut aussi faire en 2 étapes : OLL+PLL (28 algorithmes) ou COLL+EPLL (46 algorithmes).
Pour apprendre les ZBLL, on peut par exemple utiliser http://algdb.net/.

Conclusion : Cette méthode permet de refaire le cube d'une façon différente en étant optimale et ergonomique. Cependant, il y a beaucoup d'algorithmes. N'hésitez pas à donner votre avis dessus.
Exemple de résolution : https://alg.cubing.net/?setup=R2_F2_L2_ ... nstruction
Dernière modification par Lukas Zerghi le ven. déc. 08, 2017 9:45 pm, modifié 2 fois.
BallonSonde
Né sur ce forum
Messages : 126
Inscription : ven. mars 10, 2017 9:14 pm


J'avais regardé à un moment les méthodes de type X-Francisco, sans pousser ma recherche plus loin. J'ai du mal avec la E-slice ^^

Ce qui me semble intéressant ici, c'est la possibilité de limiter les regrips, un peu comme en ZZ. Après avoir fait le premier bloc, on résoud tout en <R, U, u>, sans déplacer la main gauche. Rien que ça le rend particulièrement intéressant par exemple en OH, tout comme ZZ d'ailleurs !

Un point faible (pour moi en tout cas) : l'étape d'orientation des arêtes. Certes c'est intuitif et pas compliqué, mais d'après mon expérience, repérer l'orientation à la volée est difficile (c'est pas pour rien que ZZ le fait au début). Ajoute à ça que beaucoup d'arêtes sont cachées derrière et donc difficilement visibles, et que ta référence (via les centres) bouge en permanence, et tu obtiens une bonne grosse pause après le premier bloc.

Le EFL est évidemment complexe ; mais à titre personnel, je préfère avoir des méthodes intuitives plutôt qu'apprendre des centaines d'algos. Et je ne pense pas que quiconque d'autre apprendra les 400+ algos non plus ! Une idée dans ce sens : une fois les arêtes orientées, et au lieu de résoudre TOUTE la tranche E à l'étape 2, pourquoi ne pas laisser deux arêtes adjacentes non résolues, et faire un F2L à la ZZ ? Ensuite on continue avec la dernière face, qui est bien débroussaillée, via ZBLL comme tu le suggères, ou autrement.

Si tu tiens quand même à faire cette étape comme ça, alors voici ma suggestion. Pourquoi ne pas résoudre les coins par des commutateurs ? Les commutateurs sont faciles à retenir, bien fingertrickables, faciles à trouver ou retrouver, assez faciles à comprendre, et - surtout - ils ne changent pas la position des arêtes. Ce qui veut dire qu'après deux commutateurs (8+8+AUF), tu as résolu les coins, avec un look-ahead excellent sur les arêtes (et certains coins) et la possibilité d'avoir influencé l'orientation des coins pour un ZBLL plus sympathique.

Et il reste à placer l'arête du bas. Tu peux le faire après, avec des algos type M' U2 M U2 ; ou avant, et par exemple placer toutes les arêtes à leur bonne position avant de commencer à résoudre les coins. En gérant bien, tu termines le cube avec 3 commutateurs de coins !

Exemple en reprenant ton mélange:
R2 F2 L2 D2 R2 U R2 F L2 B' D2 U2 F2 R U' B2 F R' B L'

x2 R2 F' R' D' L U' F D2 // Rectangle
L' U2 L2 F L' y' // EO
u' R2 u' // pseudo-223
U R U' R E2 // Placement des arêtes fini
L'B'L F2 L' B L F2 // un coin placé, break into new cycle
B U2 R' D' R U2 R' D R B' // Deux coins supplémentaires placés
B2 R' F R B2 R' F' R // Fin, avec annulation

21 (placement des arêtes)
+ 25 (placement des coins)
= 46 HTM, sans AUCUN algos appris par coeur.
Voilà mes impressions. J'espère que mes quelques suggestions te seront utiles, c'est toujours un plaisir d'essayer de nouvelles méthodes :D
Pyjam
VIP au club des 1000
Messages : 1358
Inscription : jeu. nov. 11, 2010 9:23 pm


Ça ressemble à la méthode que je pratique : Leor, mais avec une orientation différente et une ergonomie qui — désolé — me semble inférieure.

Leor (Left - Edge Orientation (et middle) - Right) consiste en :
1) Faire un rectangle. Même orientation qu'en Roux.
2) Orienter les arêtes, et résoudre les 2 arêtes en bas du milieu (DF et DB)
3) Résoudre le bloc de droite.
4) Finir le last layer dont les arêtes sont déjà orientées.

Pour l'étape 2, le cube se résout avec R, r, M, U (et parfois D pour optimiser)
Pour l'étape 3, le cube se résout avec R, U.
Pour l'étape 4, le cube se résout avec R, U et D, F, L.

Donc, pendant une grande partie de la résolution, la main gauche ne fait que tenir le cube et faire tourner U.

Un avantage est qu'on peut mixer plus ou moins les étapes 2 et 3 en fonction des opportunités. Ainsi pendant l'orientation des arêtes, il est fréquent qu'un bloc partiel se construise tout seul. Dans ce cas, je le résous et j'évite de le défaire pendant que je continue l'EO-line (étape 2).

Voici quelques exemples (il faut cliquer sur les exemples pour voir les mélanges) :

z2 D U2 B' R2 r F // 6 - Left
U R' U2 R' U M U' r2 U r2 // 10/16 - EO-line
R U R U R U R2 U R U' R U R' U' // 14/30 - All but 3C
R2 U' L' U R2 U' L U // 8/38 - Last 3 corners


R2 F r' U R2 B' // (6) Left
r2 U R U r U R2 U R r2 U r2 // (12/18) EO-line
U R U' R' // (4/22) Right
y R' U L U' R U L' // (7/29) Niklas
U r' U r' B2 r U' r' B2 r2 // (10/39) PLL A


R F' r2 D2 U' R' U' F' // (8) Left block + EO + DB
U2 R U R U R2 U // (7/15) Right block
F2 D R2 U R2' D' F2 R // (8/23) CMLL H
U2 M' U2 M' U' M' U2 M U' M2 U' // (11/34) Last 5 edges


y2 U' F' U L' U2 L' U M F // (9) Left
U r U' R U r U M U M2' // (10/19) EO-DF
R' U R' U' R' U2 R' // (7/26) Right
U' R U2' R' U' R U' r' // (8/34) COLL
U2 M' U2 // (3/37) L5E


J'aime particulièrement cet exemple parce que je construits les tranches M et R simultanément :

U' D' L R B' D // (6) Left layer
R2 U' R2 S R' S' // (6/12) Edge Orientation
U' R U' R' U' r2 U2 R' r' U2 r // (11/23) Middle layer + Right layer
L' U' L U' L' U' R' U2 L U' L' U2 L R U // (15/38) Sune + PLL J


Il n'y a pas 400 algos supplémentaires à connaître, si courts soient-ils. :wink:

En revanche, ne pas résoudre une arête parmi FR ou BR (quelques fois DF ou DB) et finir en L5E permet souvent de belles optimisations.

J'espère que tu voudras bien considérer cette réponse comme une source d'inspiration potentielle pour des optimisations de ta méthode plutôt que comme une critique.
Lukas Zerghi
Bavard intarissable
Messages : 53
Inscription : mar. avr. 18, 2017 4:13 pm


Je trouve que l'idée de résoudre avec des commutateurs est intéressante ainsi que vos propositions. Mais je trouve que cette méthode permet de faire les F2L d'une façon originale et différente des autres, et connaître tous les algos pour les 2 dernières étapes se fait à long terme (perso, je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde, mais apprendre des tonnes de séquences étalées sur plusieurs semaines ne me gêne pas), et permet ne pas trop réfléchir et de finir machinalement. Après, les options intuitives sont aussi très intéressantes.
Je me suis aussi dit qu'on pouvait placer des arêtes de E pendant la construction du bloc.
Pyjam
VIP au club des 1000
Messages : 1358
Inscription : jeu. nov. 11, 2010 9:23 pm


Je ne peux que t'encourager à développer une méthode originale. C'est aussi ce que j'ai fait, et c'est une excellente occasion de découvrir de nombreuses choses, et de ne pas considérer le cube juste comme un truc à résoudre le plus vite possible, mais comme un casse-tête qui n'a jamais fini de livrer tous ses secrets.

Si tu n'es pas sur le forum Discord, je t'encourage à venir le rejoindre pour faciliter une discussion rapide.

:smt023:
5 messages Page 1 sur 1